L’allocation rentrée scolaire : presque pas de changement en 2016

L’allocation rentrée scolaire : presque pas de changement en 2016

L’allocation rentrée scolaire : presque pas de changement en 2016

La rentrée des classes 2016 est encore prévue pour être allégée par l’allocation rentrée scolaire. Cette aide financière proposée aux parents notamment pour l’achat des fournitures scolaires ne connaît toutefois pas de modifications substantielles pour la prochaine rentrée. Les montants applicables pour bénéficier de l’allocation rentrée scolaire sont revus à la hausse, cependant les familles modestes ne semblent pas en profiter. 

En quoi l’allocation rentrée scolaire consiste-t-elle ?

allocation-rentree-scolaire.jpg

Pour cette rentrée scolaire 2016, la CAF a aussi prévu une ARS pour les enfants scolarisés,âgés de 6 à 18 ans. L’allocation rentrée scolaire se présente sous forme de contribution financière afin d’offrir aux enfants la même opportunité d’accéder à l’enseignement, mais aussi de faciliter aux parents l’octroi de ce privilège à leurs enfants en renforçant leur budget. Cette aide budgétaire propose les mêmes conditions pour les enfants scolarisés en privé ou en public. Cependant, l’allocation rentrée scolaire commence à partir de la classe CP.
La démarche à suivre pour obtenir une allocation rentrée scolaire reprend les procédures de l’année qui précède. Le demandeur d’ARS doit remplir les formulaires de déclaration de situation et de déclaration de ressources et les retourner à la caisse d’allocation familiale. Dans le cas où il a déjà bénéficié de la précédente allocation rentrée scolaire, il n’aura plus à faire cette étape, c’est en déclarant ses impôts qu’il bénéficiera de cette aide. Par ailleurs, les parents doivent attester que leurs enfants sont scolarisés en faisant une déclaration à la CAF.

Comment expliquer son non augmentation pour les familles modestes ?

familles-modestes.jpg

L’allocation rentrée scolaire n’est pas basée sur les revenus des ménages, elle est surtout calculée en fonction de l’âge des enfants. En moyenne, cette prime ne dépasse pas les 400 € et elle est estimée à 363€ pour la première tranche d’âge contre 396 € pour les enfants les plus âgés.